Téléchargez l'appli Radio ISA

  
 

Voreppe : les gilets jaunes n’ont plus de QG


Un démantèlement qui s’est déroulé dans le calme.

Installé depuis la première semaine de la mobilisation, le « Paradise » a été démonté hier matin, lundi 17 décembre, après l’intervention des forces de l’ordre. Dans la nuit de dimanche 16 à lundi 17 décembre, des gilets jaunes qui dormaient sur les lieux ont mis en place un barrage filtrant pour les poids lourds.

Les gendarmes ont alors ordonné aux manifestants de détruire eux-mêmes leur campement. Une destruction qui s’est déroulée dans le calme. Pour certains manifestants, ce n’est que partie remise. Le « Paradise » avait déjà été détruit fin novembre, mais avait aussitôt été reconstruit.

Il y a quelques jours, Christophe Castaner, avait annoncé le démantèlement des campements de gilets jaunes aux abords des ronds-points.

A lire aussi...

  • Auvergne-Rhône-Alpes : les manuels scolaires gratuits pour les lycées à la rentrée 2019

    Auvergne-Rhône-Alpes : les manuels scolaires gratuits pour les lycées à la rentrée 2019

  • Paladru : une maison totalement détruite par les flammes

    Paladru : une maison totalement détruite par les flammes

  • Grenoble : une femme de 78 ans se défenestre

    Grenoble : une femme de 78 ans se défenestre

  • 1
  • 2
  • 3