[LIVE] Attaque terroriste aux Champs-Elysées : ce que l'on sait ce vendredi


La France a été frappée par une nouvelle attaque terroriste ce jeudi 20 avril vers 21h. Un homme a ouvert le feu sur les Champs-Elysées à Paris. Il s’est garé près d’un car de policiers qui était stationné et a tiré avec un fusil d’assaut de type kalachnikov. Un policier est mort, deux autres ont été blessés, ainsi qu’une passante plus légèrement. L’assaillant, lui, a été abattu.

18h40 : François Molins a également confirmé que "Karim Cheurfi n'était pas fiché S et n'a pas présenté, tout au long de sa période d'incarcération, de signes de radicalisation ou de prosélytisme." Il indique aussi que l'enquête va désormais se pencher sur les conditions d'obtention des armes de l'auteur de l'attentat et sur d'éventuelles complicités.

18h20 : le procureur de la République de Paris est revenu sur l'attaque et a indiqué que l'assaillant a "atteint mortellement de deux balles dans la tête" de Kalachnikov le policier qui se trouvait au volant du véhicule de police.

17h50 : l'assaillant aurait dit à un témoin en décembre dernier, vouloir attaquer des policiers "en représailles" aux évènements en Syrie. Il a  acheté deux couteaux sur un site, une caméra GoPro et un masque du film « Scream » en expliquant aux policiers que c’était pour la pêche et pour le carnaval.

16h : sur les Champs-Elysées, une petite délégation de policiers a déposé ce vendredi 21 avril 2017, des fleurs blanches à l'endroit où leur collègue est mort la veille.

15h57 : un hommage sera rendu au policier tué jeudi 20 avril 2017 "la semaine prochaine" à l'hôtel de ville de Paris, selon la maire Anne Hidalgo.

15h20 : sur les réseaux sociaux les internautes s’activent et partagent des #BellesChoses sur Twitter avec des milliers de photos paradisiaques diffusées pour résister à la peur.

15h10 : bonne nouvelle pour le policier qui avait été grièvement blessé, le jeudi 20 avril 2017, sur les Champs-Elysées. Il est aujourd'hui hors de danger. Un autre policier et une touriste avaient aussi été blessés mais plus légèrement.

13h30 : nouvelles découvertes des enquêteurs : des annotations, sur une feuille de papier, faisant référence à Daesh et plusieurs adresses dans le GPS : celles de la Direction générale de la sécurité intérieure, du commissariat de Lagny en Seine-et-Marne et celles de plusieurs armureries. 

11h : un fusil à pompe avec des munitions de calibre 12, deux gros couteaux de cuisine et un sécateur, ainsi qu'un Coran ont été retrouvés dans la voiture de l'assaillant des Champs-Elysées.

10h : trois membres de l'entourage de l'assaillant ont été interpellés et placés en garde à vue ce vendredi matin.

9h : un conseil de défense s’est tenu ce vendredi matin à l’Elysée. Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, s’est exprimé. « L’élection présidentielle ne doit pas être entravée » a-t-il déclaré, « des unités spécialisées d'intervention sont placés en état d'alerte pour garantir une réactivité totale ».

 
8h30 : la campagne électorale est bouleversée après ces évènements. Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron ont annulé leurs déplacements prévus ce vendredi. La campagne officielle s'achève à minuit ce 21 avril.


François Molins, le procureur de la république de Paris :  

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.





Qui est l'assaillant ?

Il s’agit d’un homme de 39 ans, français, radicalisé, déjà connu de la DGSI, les services de renseignement, et même visé en février dernier par une enquête antiterroriste en février dernier pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers. Il avait été condamné en 2005, à 15 ans de prison pour avoir déjà tiré sur des policiers. 

Attaque revendiqué par le groupe Etat Islamique

Le groupe Etat Islamique parle de l’assaillant comme un « combattant de Daesh ». L’organisation qui a d’ailleurs rapidement revendiqué l’attaque dans la soirée, 2h et demi seulement après les faits.

Sécurité renforcé pour les élections

François Hollande promet une vigilance absolue pour l’organisation des élections, le premier tour c'est ce dimanche 23 avril. Un conseil de défense se tient ce vendredi matin. Un hommage national sera aussi rendu au policier tué.

François Hollande, le président de la République, a présenté ses condoléances à la famille de la victime :  

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.



Les 11 candidats à l’élection présidentielle, eux, ont appris la nouvelle alors qu’ils étaient en direct sur France 2 pour une émission spéciale à quelques jours du premier tour. Ils ont réagi sur le plateau et sur les réseaux sociaux. Certains ont décidé d’annuler leur déplacement prévu ce vendredi. La campagne électorale se termine à minuit ce 21 avril.



A lire aussi...

  • 1
  • 2
  • 3