Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible

Téléchargez l'appli Radio ISA

  
 

1er mai : une tradition du muguet très réglementée

muguet

Le 1er mai est une journée de tradition. Défilés syndicaux, pas de transports en commun, pas de presse en kiosque et du muguet en cadeau ! Vous allez peut-être vendre les précieux brins porte-bonheurs ce dimanche, sachez qu’une loi encadre cette vente.
 
Ce commerce est « toléré » uniquement le 1er mai. Interdit de revendre la production de grossistes mais uniquement du muguet sauvage cueilli généralement en forêt. Pas question de vendre des compositions florales ni même des brins emballés, cette activité est réservée aux fleuristes. Dans certaines communes, l’installation de stands ou simples tables est proscrite. Des arrêtés municipaux imposent parfois des distances obligatoires entre les vendeurs d’un jour et les fleuristes professionnels. Mieux vaut respecter la loi, les peines encourues sont sévères, jusqu’à 15 000 euros d’amende. 

Pénurie de brins et déficit de clochettes

2016 ne sera pas une bonne année à muguet. La faute à une météo capricieuse : hiver trop doux et printemps trop froid. La production est de 5% à 30% inférieur à la moyenne. La qualité des fleurs est aussi en berne. La plupart des brins disponibles ce weekend n’est ornée que de deux ou trois clochettes, contre cinq et plus lors des saisons propices. 

A lire aussi...

  • L’Isère placée en alerte à la sécheresse

    L’Isère placée en alerte à la sécheresse

  • Fausse alerte à la bombe à Grenoble

    Fausse alerte à la bombe à Grenoble

  • 1
  • 2