Téléchargez l'appli Radio ISA

  
 

Affaire Maëlys : l'avocat de Nordahl Lelandais conteste la version du procureur


Le juriste lyonnais s'oppose aux éléments livrés par le magistrat grenoblois

Il avait promis de répondre au "réquisitoire télévisuel du procureur de Grenoble". Maître Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais suspect numéro 1 dans la disparition de Maëlys, est revenu hier soir, lundi 4 décembre, sur plusieurs points de la déclaration de jeudi de Jean Yves Coquillat.

Le procureur de Grenoble s'était notamment appuyé d'une vidéo de caméra-surveillance, prise à Pont-de-Beauvoisin. On pouvait y voir la voiture de Nordahl Lelandais avec à bord une petite silhouette blanche. La silhouette de Maëlys, selon Jean-Yves Coquillat.

Mais hier soir, maître Jakubowicz a contesté cette version. Selon lui, c’est la silhouette d’une femme. Il s’appuie sur le décolleté que l’on pourrait distinguer sur cette silhouette, pour défendre son client.

Autre point de désaccord : l’heure de disparition de la petite Maëlys. Jeudi dernier, Jean-Yves Coquillat avait affirmé, après plusieurs regroupements, que la petite fille avait disparu vers 2h45 du matin, le dimanche 27 août dernier. Le procureur de Grenoble avait ajouté qu’à 2h46, Nordahl Lelandais avait mis son téléphone sur mode avion, le rendant intraçable pour les enquêteurs.

Mais Alain Jakubowicz n’est pas d’accord non plus avec ces déclarations. Selon lui, la petite fille aurait plutôt disparu vers 3h30. Il s’appuie sur le témoignage d’un cousin présent au mariage qui aurait vu Maëlys à 3h20.

Depuis le début de l’affaire, Nordahl Lelandais nie toute implication dans la disparition de l’enfant de 9 ans.

A lire aussi...

  • Ouverture du procès du braquage sanglant de Dolomieu

    Ouverture du procès du braquage sanglant de Dolomieu

  • 1