Téléchargez l'appli Radio ISA

  
 

Les principales annonces d’Emmanuel Macron sur la troisième phase du déconfinement


Le Président de la République a pris la parole pour la quatrième fois depuis le début de la crise sanitaire.

Des annonces, mais aussi défendre son bilan. Emmanuel Macron s’est adressé à la Nation hier soir, dimanche 14 juin. Le Président a détaillé les grandes lignes de la troisième phase du déconfinement mais a également abordé les solutions pour relancer l’économie

Retour à l’école pour les écoliers et collégiens

Emmanuel Macron a annoncé que toutes les crèches, écoles et collèges devaient se tenir prêt à rouvrir dès lundi prochain, 22 juin. Alors que la fin de l’année scolaire avance à grand pas, les élèves de tout le territoire devront retourner en classe. Le Président a parlé d’une « présence obligatoire ». Une mesure qui ne s’applique en revanche pas aux lycées.

L’Ile-de-France passe en « vert »

La troisième phase du déconfinement s’accélère. Dès ce lundi 15 juin, tout le pays est en « zone verte » à l’exception de Mayotte et de la Guyane. Une décision pour permette ne Ile-de-France une reprise plus forte du travail. Cela veut dire également que les cafés et restaurants de la région peuvent rouvrir normalement dès aujourd’hui.

Le second tour des municipale va pouvoir avoir lieu

La date du 28 juin a été confirmée hier par Emmanuel Macron. Le Président a en revanche déclaré que les rassemblements vont devoir être limités au maximum et très encadrés pour éviter la propagation du virus. La campagne officielle pour le second tour des municipales commence donc ce lundi.

Des visites autorisées dans les Ehpad et maisons de retraite

Elles avaient repris de manière très encadrée depuis le 12 mai dernier dans certains établissements… Emmanuel Macron a annoncé hier que les familles pourront rendre visite à leurs proches dès ce lundi 15 juin partout dans le pays. « Les visites devront désormais être autorisées » sur tout le territoire a annoncé le Président.

Sur le volet économique

Emmanuel Macron s’est également exprimé longuement sur l’état de l’économie durant son allocution. Il s’est félicité de son bilan, parlant d’un choix « humaniste » en plaçant la santé au-dessus de l’économie. Le Président de la République a déclaré que l’Etat a mobilisé en tout près de 500 milliards d’euros en ad pour le chômage partiel, prêts aux entreprises ou encore en accompagnement aux commerçants et indépendants. Des aides pour faire face au confinement et à la crise économique à venir qui ne seront pas financés par une hausse des impôts, a promis Emmanuel Macron.

Le Président a également milité pour produire davantage dans le pays pour faire face à la crise, et souhaite investir dans ce qu’il appelle « l’indépendance technologique ». Tout en restant très vague quant à son application, il a également appelé à une réconciliation entre « production et climat » avec la création d’emploi d’avenir, et souhaite aussi plus de décentralisation, pour notamment laisser plus de responsabilité aux hôpitaux, universités, mairies, mais aussi aux entrepreneurs.

Pour limiter les licenciements, Emmanuel Macron a également demandé que des négociations soient lancées dans chaque entreprise entre syndicat et patronat pour préserver l’emploi malgré la baisse d’activité.

Réouverture des frontières

Voyager en Europe redevient possible ce lundi. Le Président de la République a annoncé hier que les frontières sont désormais ouvertes avec les pays européens. Il faudra attendre le 1er juillet pour les Etats hors d’Europe où l’épidémie est maîtrisée.

… il a également apporté son soutien aux policiers

En plus de toutes ces annonces, le Président a également pris la parole sur les manifestations contre les violences policières qui secouent le pays. Il a déclaré que les policiers méritent la « reconnaissance de la nation » tout en affirmant être « intraitable face au racisme et aux discriminations ». Enfin, Emmanuel Macron a assuré que « la République n’effacera aucun nom de son histoire », tout en dénonçant un certain communautarisme qui veut, selon lui, faire une réécriture haineuse ou fausse du passé.

A lire aussi...

  • Meylan : un gendarme se suicide avec son arme de service

    Meylan : un gendarme se suicide avec son arme de service

  • 1